La Canaille n’oublie pas David Graeber.

David Graeber, anthropologue anarchiste américain est mort le 2 septembre dernier dernier à Venise. Il était l’auteur de Dette 5000 d’histoires et de Bull Shits Jobs. Il était passé à Marseille il y a quelques années. ( http://cqfd-journal.org/You-re-not-a-loan) Un communiqué de nos amis de la Canaille du Midi, chorale de Toulouse:

Nous sommes une chorale de chants de luttes et de résistances de Toulouse: La Canaille du Midi.
Hier dimanche 11 octobre, nous avons chanté en hommage à David Graeber sur la place de la république de Limoux.
Dans l’après-midi, pendant une heure et demi nos voix à l’unisson se sont unies à vos rassemblements pour porter l’oeuvre et les engagements humanistes de David Graeber en chantant.
On ne vous a pas averti, car notre apparition a été sauvage et spontanée, on voulait être libre de ne pas porter de masques, libre d’être simplement présent à votre appel, libre d’être dans l’acte de penser fort à David Graeber reconnaissants de ses luttes et engagés pour militer nos pensées communes du monde.
Limoux est une ville de carnaval. Chaque année pendant 3 mois, des bandes se masquent et font carnaval une tradition centenaire dans cette petite ville de l’Aude au sud de Carcassonne.
Chanter des paroles et des récits anti-capitalistes, anarchistes d’Espagne, d’Italie, des Etats-Unis, de France, de Grèce et d’ailleurs…avait du sens pour nous, là à Limoux où les gens aiment Venise.
Limoux est une cité où l’économie est dévastée et où les « bullshit job » se trouvent à la pelle en toute impunité. En cette période de crise sanitaire où beaucoup de métiers sont interdits ou supprimés, le « bullshit job » est plus menaçant que jamais. Et cette situation dans notre chorale nous impacte directement.
Voilà, hier après-midi sans la pluie, avec le vent d’Autan et quelques rayons de soleil, on a été très émue d’être des vôtres.Des passants et femmes âgées ont retrouvés leurs énergies de jeunesse insoumise aux outrages de la vie. Nous étions heureux d’être avec vous où que vous soyez par la pensée, le chant et le coeur.
Recevez nos meilleures pensées, nous porterons la mémoire de David Graeber à travers les générations, les âges et nos vies. Nous continuerons à lutter pour la dignité et la valeur de nos vies.

Mon drapeau Rouge.

De Moussu T.

Mon Drapeau Rouge
Ils nous prennent dans leurs mailles,
Nous saisissent à bras le corps,
Nous attachent à la ferraille,
Ne nous laissent que l’effort.
Ils nous font jouer les cobayes,
Puis nous jettent à moitié mort,
Ils nous mettent sur la paille,
Quand s’entassent leurs trésors.
Il nous faut tomber les grilles,
Vaincre la loi du plus fort,
Se repartager les billes,
Et repeindre le décor.
Passe moi mon drapeau rouge
Que je l’accroche aux volets,
Regarde le comme il bouge
Dans la rue ensoleillée!
Passe moi mon drapeau rouge
Que je l’accroche aux volets,
Passe moi mon drapeau rouge,
Et le noir tant que tu y es! (x4)
Lagadigadeu, je cours à la fenêtre,
Et j’ai envie de gueuler un bon coup,
Lagadigadeu, envie d’envoyer paître
Tous ces méchants,ces puissants,ces filous!
Lagadigadeu, franchement ça soulage,
Et ça t’empêche de devenir fou,
Lagadigadeu, voilà, on a la rage !
Il ne fallait pas nous pousser à bout!
Il ne fallait pas nous pousser à bout!
Nous pousser à bout!
Passe moi mon drapeau rouge
Que je l’accroche aux volets,
Regarde le comme il bouge
Dans la rue ensoleillée!
Passe moi mon drapeau rouge
Que je l’accroche aux volets,
Passe moi mon drapeau rouge,
Et le noir tant que tu y es! (x4)
Il nous faut tomber les grilles,
Vaincre la loi du plus fort,
Se repartager les billes,
Et repeindre le décor (bis)

Parodie féministe.

Sur un air de Renaud.

C’est pas l’homme qui fait le ménage,
Ce sont les femmes évidemment.
Faut dire que dès le premier âge,
Elles sont tombées dedans.
Dès leurs premiers pas,
Un balai on leur donne.
Toutes petites déjà,
Elles apprennent à faire la bonne.
La cuisine, la lessive,
Ca s’apprend de mère en fille,
Pendant que les garçons,
Ils en fichent pas une bille.

Refrain:
Dès que les tâches ménagères
seront partagées
Alors nous la connaîtrons l’égalité,
La vraie

C’est pas l’homme qui fait le bébé,
Ce sont les femmes, ça on le sait.
Ensuite faut s’en occuper,
Et ça les hommes pourraient.
Savoir changer une couche,
C’est pas dans nos gènes.
Et doser un biberon,
Ca s’apprend, c’est tout con.
Il suffit pas d’l’emm’ner
Au ciné une fois par mois,
Tous les jours s’en occuper,
Ca prend du temps, crois-moi!

C’est pas l’homme qui fait la cuisine,
c’est la femme qu’il « aime »,
Pendant qu’il boit d’la bibine
En lisant FHM.
On nous dit qu’ ça a changé,
Que ça n’est plus comm’ ça,
Mais nous, on est désolé-e-s,
Les statistiques sont là :
Des tâches ménagères,
Les femmes font 80 %.
Et quant aux nouveaux pères,
Toujours on les attend.

C’est pas l’homme qui fait l’boulot,
A la maison ce sont les femmes.
Pas besoin d’être un macho
Pour ne pas en fiche une rame.
Elles y passent des heures,
Et parfois même des nuits,
Sacrifiant leur bonheur
Et leur carrière aussi.
Messieurs à vous d’laver
Et pas seulement dans vos songes !
Et quant à vous les filles,
Passez-leur donc l’éponge ! ! !

Critiquer Récriminer.

Le chant des Partisans.

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines
Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne
Ohé, partisans, ouvriers et paysans c’est l’alarme
Ce soir l’ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes.
Montez de la mine, descendez des collines, camarades,
Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades,
Ohé, les tueurs, à vos armes et vos couteaux, tirez vite,
Ohé, saboteurs, attention à ton fardeau, dynamite.
C’est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos frères
La haine à nos trousses et la faim qui nous pousse, la misère
II y a des pays où les gens au creux des lits font des rêves
Ici, nous, vois-tu, nous on marche, nous on tue ou on crève.
Ici, chacun sait ce qu’il veut, ce qu’il fait quand il passe
Ami, si tu tombes, un ami sort de l’ombre à ta place,
Demain du sang noir séchera au grand soleil sur nos routes
Chantez, compagnons, dans la nuit la liberté nous écoute.
Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne
Ami, entends-tu le vol noir du corbeau sur la plaine

Un premier Mai 2020 enchanté.

http://fp-plume.com/primitivi/Premier-mai-confines-mais-pas-museles?var_mode=recalcul

A Marseille, quatre manifestations réelles ont eu lieu. Le PCF est sorti à la Belle de Mai, le NPA aux Vieux Port, la Plaine, La Lutte Enchantée, des militants Sud, des Gilets Jaunes, des Cégétistes et des anars aux Réformés et enfin des Gilets Jaunes et la CGT devant l’ IHU. De quoi tourner la tête. En vidéo aux Réformés..
Les autres ont fait des playmobils dans leur salle de bain. Quelle classe!